LE MOT DU PRESIDENT
Bizarre vous avez dit bizarre:Les événements du début de ce 21ième siècle nous amènent à réfléchir sur la situation bien fragile du monde dans lequel nous vivons.
A l'Est, la pacification de la Tchétchénie se traduit par des milliers de morts et un référendum qui nous laisse sceptique.
A L'Ouest, l'axe du bien,300.000 hommes armés des système! technologiques les plus élaborés (les bombes deviennent intelligentes par contre ceux qui les manipulent, on en doute) sont venus à bout en moins de 19 jours d'une armée de va nu-pieds miséreux, sous alimentés par un embargo de 14 ans. Leurs chefs sont recherchés, les sous-chefs qui vivaient très bien dans des maisons luxueuses de Bagdad reprennent du service avec une solde améliorée, merci pour eux oncle Sam.
Le Croisé Busch parti guerroyer contre l'avis de son supérieur le Pape fait enfin triompher le bien et la foi chrétienne en massacrant des milliers d'enfants et de femmes. Il poursuit en pourchassant des responsables mis en place il y a plus de trente ans pour répondre aux exigences politiques de l'époque "s'opposer à l'hégémonie des islamistes dans ce secteur, représentée par les Ayatollahs d'Iran". Ceux qui ont disparus: Sadam et sa clique comme le mollah Homar et Ben Laden sont bien connus des agences de désinformation US puisque ce sont eux qui les ont fabriquées. ils sont bien connus de la France aussi puisque nous les avons hébergés et soignés.
La Syrie est montrée du doigt (faut bien prévoir l'avenir, 15 jours de combats à l'automne pour préparer la réélection du candidat busch) ça peut toujours servir.
Bizarre: La disparition des armes de destruction massive, chimiques voire nucléaires, disparues, envolées; il est vrai que les inspecteurs. ces fonctionnaires de l'ONU, n'ont rien trouvé en 5 ans de recherches malgré les injonctions et les indications de la CIA et autres officines spécialisées. Monsieur Busch ne nous prendrait-il pas pour des arriérés mentaux?
Sadam est hors jeu, tant mieux! Saluons le martyre enduré par le peuple Irakien, mais soyons clairs, nous savons que ceci ne fut possible que grâce à l'aide de certains politiques y compris Français.
Monsieur Busch a gagné la bataille, souhaitons-lui de gagner aussi la paix pour le bien du monde et surtout du peuple Irakien.
Mais aussi bizarre: nous venons de redécouvrir l'inflation, 5% ces derniers mois aux informations de la télé Française depuis le passage à l'euro. Nous avions tous constaté ces dérapages, surtout ceux qui vivent de leur petite retraite qui ne fait que baisser année après année. Pour les années 2001 et 2002, une inflation de 10%, mais les instituts de sondage eux ne voyaient que 1.7%, les Américains nous prennent pour des attardés, les gouvernements Français nous prennent pour des veaux, pour reprendre le terme d'un ancien président de la République. Chers amis, essayons de ne pas nous habituer, montrons que nous ne sommes pas dupes, manifestons notre hostilité à toutes ces manœuvres.

LE BULLETIN MUNICIPAL
A la lecture du bulletin municipal de janvier 2003, nous avons eu l'heureuse surprise de constater que l'article proposé était paru, contrairement à l'année passée. Que près de la moitié des Rouffignacois ne soit pas oubliée et ait le droit à la parole sur le bulletin payé par ses deniers nous paraissait la plus élémentaire des bases de la démocratie! Donc bravo pour cette ouverture d'esprit.
LA LOI RELATIVE A LA DEMOCRATIE DE PROXIMITE
Bravo, disions-nous... Bravo de respecter la Loi !
Cette loi, N° 2002-276 du 27 Février 2002 publiée au Journal Officiel du 28 février 2002, titre 1 et IV, dit en effet: "... que lorsqu'une collectivité territoriale diffuse un bulletin d'information sur ses réalisations et sur La gestion, un espace est réservé à l'expression des conseillers d'opposition ou à des groupes d'élus et ce quel que soit le mode de diffusion.
Elle dit aussi, entre bien d'autres choses:
En matière d'intercommunalité, cette dernière a la possibilité de recruter des gardes champêtres et des policiers municipaux pour veiller au respect des lois dans les communes intéressées, dans le respect des pouvoirs de police du maire. Ceci en appoint des tâches normalement accomplies par la gendarmerie ou en remplacement si cette dernière venait à disparaitre de notre commune.
- Les maires peuvent désormais donner des délégations de fonctions, non seulement à leurs adjoints dès lors que ceux-ci sont titulaires d'une délégation (votée par le conseil municipal), à des conseillers municipaux. Ces derniers ont désormais la possibilité de percevoir une indemnité qui sera prélevée sur l'enveloppe indemnitaire du maire et de ses adjoints afin de ne pas grever encore le budget municipal. Mais que ces derniers se rassurent, nos conseillers tiennent absolument à conserver l'esprit du bénévolat.
LES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS (SDIS) : La loi prévoit la suppression des contributions des communes et de leurs groupements à compter du 1er janvier 2006, ainsi que leur remplacement à cette date par un prélèvement opéré sur la dotation forfaitaire des communes et des intercommunalités dans des conditions qui seront définies par une loi ultérieure. D'ici là. le montant global de ces contributions sera limité au niveau atteint à l'exercice précédent, augmenté de l'indice des prix à la consommation.
Mesures concernant les sapeurs-pompiers volontaires:Les modifications introduites par la loi visent à permettre le maintien des centres de premières interventions non intégrés
aux SEDIS. Le préfet fixera les modalités d'intervention, de gestion et de fonctionnement.
Les sapeurs-pompiers volontaires sont directement concernés par les nouvelles dispositions relatives au versement des vacations horaires, à la validation de leur expérience, aux possibilités offertes aux jeunes sapeurs-pompiers pour intégrer un service d'incendie et de secours, à la majoration des pensions de réversion et pensions d'orphelin versées aux ayants-droits suite au décès en service commandé des sapeurs-pompiers avant le 1er janvier 1983.Cette loi est très importante et nous aurons sans doute l'occasion de revenir sur d'autres aspects de cette loi.

LE TRI SELECTIF:

Les bouteilles plastique: De nombreuses personnes nous ont posé la question de savoir si elles pouvaient continuer à déposer leurs bouteilles à la déchèterie. Nos 3 conseillers ont interrogé le SMD3 (Centre de Tri) et la SURCA. Ils nous ont informé que les bouteilles déposées à la déchèterie étaient enlevées par la SURCA, sur ordre de la direction de la déchèterie, puis livrées au SMD3. Ce dernier facturait ensuite le traitement à la commune et nous apprîmes aussi que ce contingent de bouteilles n'entrait pas dans les quotas servant à déterminer les aides au tri reversées à la commune d'une part.D'autre part, à la consultation des relevés de factures d'enlèvement de la SURCA, il s'est avéré que le container n'était pas plein lors de plusieurs enlèvements, alors que la facturation se fait au passage et non au poids. Les factures sont les mêmes pour 100 ou pour 400 Kg enlevés. Après constatation de ce dysfonctionnement, le conseil municipal a décidé ce qui suit: - Il a été demandé à la direction de la déchèterie de ne commander le passage de la SURCA pour l'enlèvement des bouteilles plastiques que lorsque le container serait plein. Désormais le contingent de bouteilles déposées à la déchèterie entrera dans nos quotas. Vous pouvez donc déposer indifféremment vos bouteilles à la déchèterie ou dans les sacs jaunes. A leur propos, pour gagner de la place dans ces sacs et les économiser (car nous les payons), il est facile de les écraser en les foulant au pied. Rouffignac-Saint-Cernin et le tri sélectif - Nous trions bien mais PEU...La tolérance avant d'être pécuniairement pénalisés est 15% de refus de tri, c'est-à-dire 15% de sacs jaunes contenant des éléments ne devant pas y être ou souillés (bouteilles d'huile, boîtes de conserve sales, papiers gras, pots de yaourt, ...) - Ici nous sommes bons. Le dernier trimestre 2002, la moyenne des sacs souillés refusés au tri fut de 4,77%, dont une pointe à 6% en décembre. Il a été trié 110 tonnes durant ce trimestre. Nous avons donc bénéficié d'un bonus sur les coûts.Donc, ceux parmi nous qui trient le font correctement. Par contre, trop peu le fait. Nous sommes au-dessous de la moyenne du département et nettement au-dessous de la moyenne en France. Rappelons qu'il faut atteindre une certaine quantité par habitant pour commencer à bénéficier d'aides versées par Eco-Emballage. En dessous de ces seuils définis par catégorie de matériaux triés,nous ne touchons rien, d'où une facture de traitement plus élevée. Au-delà, les aides sont exponentielles, c'est-à-dire, par exemple pour les emballages en plastique, c'est à compter de 2 Kg par an et par habitant que nous commençons à toucher 230 € la tonne (1.500 F env.) pour un tri du double, soit 4 Kg par an et par habitant, nous ne toucherons pas 460 € la tonne mais 915 € (6.000 F env.). Mais attention! c'est le nombre d'habitant total de la commune qui est pris en compte et non le nombre de trieurs, nous voyons donc ici l'intérêt de s'y mettre tous Pour "rester dans le plastique", recyclé, il sert à fabriquer d'autres emballages, des éléments pour l'automobile, des tuyaux, des vêtements. A titre indicatif, il faut 2 bouteilles d'eau minérale pour fabriquer une écharpe en "polaire". Rappelons que le plastique est issu pour l'essentiel du pétrole, chacun en connaît le coût actuel, et à venir... - Rappelons nous aussi qu'une bouteille en plastique metau minimum 1 siècle pour se décomposer dans la nature. - Les centres de tri de La Rimpinsole (entre Coulouniex et Atur) et de Marcillac St. Quentin sont à visiter absolument (tél.auparavant pour RDV au SMD3, 05.53.45.58.90). Ces deux centres possèdent un poste de broyage des débris végétaux et Marcillac une aire de compostage, le compost y est distribué gratuitement (tél. auparavant). Pour le futur, il est nécessaire de prévoir sur la déchèterie une station de broyage des végétaux pour une réduction de volume et un transport desdits végétaux vers la station du SICTOM du Périgord noir qui se charge de redistribuer ce compost à la population.

-Le tri et l'incinérateur: Presque le titre d'une fable Avons-nous conscience que l'implantation d'un incinérateur près de chez nous qui, pour des raisons de rentabilité, sera surdimensionné par rapport aux besoins du département et devra traiter des déchets des départements voisins, particulièrement de Gironde, sera inévitablement accompagné d'émission de Dioxine? Certes il sera aux normes européennes, mais ces dernières sont très au-dessus des quantités pathogènes d'après bon nombre de scientifiques. - Les promoteurs de l'incinérateur (qui appartiennent aux même sociétés qui distribuent ('eau potable, qui ramassent nos ordures ménagères) rétorquent que les quantités émises sont infinitésimales, de l'ordre du nanogramme certes mais se sont ces quantités qui se révèlent toxiques. S'il était question de grammes, toute vie serait éliminée à plus de 100 Km à la ronde! Ayons conscience que si nous trions tous intelligemment, les déchets non recyclés seront en si faible quantité qu'un incinérateur sera inutile. C'est le choix que nous devons tous faire, pour nous, pour nos enfants, ... le tri ou l'Incinérateur ! - Nous mêmes ne polluons pas comme un incinérateur. Brûler un fût contenant des déchets de plastiques (films de sur-emballage, bouteilles,...) ou des pneus, envoie autant de dioxine dans l'air qu'un incinérateur aux normes dans une journée entière de fonctionnement ! La déchèterie accueille aussi ces déchets. Ne mettez pas dans les sacs jaunes les films de sur­emballage, ni le polystyrène, cette matière blanche, très légère et moulée, qui serre au calage de colis des appareils électroménagers, n'est pas recyclable, pour l'instant. Les sacs jaunes en contenant sont rejetés et sont répertoriés en "refus de tri".

-La déchèterie :En cette période de réalisation du budget municipal, M. le Directeur de la Déchèterie de la Forêt Barade a communiqué le sien à la mairie afin que le Conseil Municipal puisse inclure la participation de la commune dans son budget. Cette part représentait une augmentation d'environ 45 € par foyer? Deux conseillers municipaux, un de chaque tendance, sont donc intervenus auprès du syndicat de la déchèterie au vu du budget prévisionnel présenté par M. le Directeur de la Déchèterie... Ils ont pu faire modifier une partie, mais pour l'autre partie le mal était fait et il nous faut nous attendre à une augmentation, non justifiée, de 23.00 € par foyer, soit environ "151.00 F" à moins que la commune en prenne une partie dans son budget, ce que nous ne paierons pas sur la facture d'enlèvement des ordures, nous le paierons en impôts.   Concernant la double gestion: enlèvement des ordures ménagères et déchèterie, peut être serait-il souhaitable de n'avoir qu'un seul interlocuteur: soit la commune, soit le syndicat "Foret Barade" après modification de ses statuts. (Nous constatons en effet que la moitié des adhérents de ce syndicat n'est représentée que par 2 délégués, Rouffignacois en l'occurrence, alors que l'autre moitié dispose de huit délégués pour quatre communes.

L' A P A (Allocation Personnalisée d'Autonomie) (rappel de notre précédent bulletin)
Qui peut bénéficier de l'APA ? Alors que seulement 135.000 personnes bénéficiaient de l'ex-PSD, dont le montant était variable d'un département à l'autre, l'APA est identique quel que soit le département. Elle bénéficie aux personnes âgées dépendantes et incapables d'accomplir certains actes de la vie quotidienne.Le degré d'autonomie est évalué selon une grille nationale(AGGIR).Les demandeurs sont classés en 5 groupes (6 auparavant), seules les personnes des groupes 1 à 4 perçoivent l'APA sous certaines conditions:
- Résider en France de manière stable et régulière, à domicile ou en établissement.
- Subir une perte d'autonomie liée à son état physique ou mental.
- Avoir besoin, en dehors des soins habituellement reçus, d'une aide pour accomplir les actes essentiels de la vie et/ou d'une surveillance régulière.
-Les résidants à domicile:
Lorsque l'APA est accordée à une personne résidant à domicile, elle est affectée aux dépenses de toute nature à condition d'avoir été prévues dans le plan d'aide individualisée et élaboré par une équipe médico-sociale après la visite à domicile. Lors de cette visite, l'intéressé peut se faire assisté par un médecin de son choix. L'équipe fait une proposition de plan d'aide selon le degré de perte d'autonomie. Des observations et des modifications peuvent être formulées par le demandeur. Ensuite une proposition définitive lui est adressée. Attention, le demandeur dispose de dix jours pour faire connaître son acceptation ou son refus. En cas de non-­réponse la proposition est réputée refusée.Dans certains cas de dépendances importantes, le plan d'aide peut prévoir l'intervention d'une tierce personne à domicile.
-Les résidents en établissement:
Lorsque l'APA est accordée à une personne résidant en établissement, son montant est égal au montant des dépenses correspondant au degré de perte d'autonomie dans le tarif de l'établissement et diminuée d'une participation de l'intéressé calculée en fonction des ressources et selon un barème national. Le niveau de perte d'autonomie est déterminé dans chaque établissement par le médecin coordonnateur.
- Le dossier de demande est à retiré auprès:
- des services sociaux du département
- de la mairie
- de la sécurité sociale
Quel est le financement ? Il prévoit trois sources:
- Une contribution des départements (67%)
- Une participation des régimes obligatoires de retraite(3%)
- Une fraction de la CSG (30%)
Attention, l'APA est versée pour une durée déterminée. Elle fait l'objet d'une révision périodique. Il est à noter que la loi prévoit que l'APA ne fait pas l'objet d'un recouvrement sur succession du bénéficiaire. A suivre ... Très chère dépendance…
Après un an l'APA est un succès. Mais elle coûte chère: 3.7 milliards d'euros (24.27 Md. de F) pour 800.000 bénéficiaires. Du coup le nouveau gouvernement a décidé de faire participer les personnes dépendantes au financement de leur aide. Tous les bénéficiaires de l'APA seront mis à contribution dès lors que leurs revenus dépassent 623 € par mois (4.086,61 F), contre 949 € (6.225,03 F) auparavant. Un coup dur pour les personnes qui devront prendre en charge ces dépenses, les gens d'en bas

- LE RMI :Il est revalorisé au 1er Janvier 2003 de 1.5%, comme les retraites. Il est fonction
du nombre de personnes composant le foyer et est réduit en cas d'hospitalisation:
-1 personne, seule 411.70 € (env. 2700 F)
-1 couple 617.55 € (env. 4500F)
-1 couple + 1 enf 741.06 € (env. 4861 F)
-1 couple + 2 enf 864,57 € (env. 5761 F)

Rappelons que l'augmentation officielle du coût de la vie en 2002 fut établi à 2%, celle calculée par les associations familiales, sur l'alimentation, futd'environ 10%. Le SMIG. Horaire 6. 83€, de 1035.91 à 1154.27 suivant cas

RAMPE POUR PERSONNES A MOBILITE REDUITE :
La mairie vient enfin de recevoir l'étude qu'elle avait demandée à l'Agence Technique du département pour la réalisation de cette rampe d'accès à la mairie et à la poste. Etude demandée il y a environ un an !
La conception de cette rampe pose des problèmes car une seule montée serait trop pentue et hors normes. Il faut donc opter pour une double rampe afin de diviser la pente par deux.
De plus, sa conception entraînera des modifications impor­tantes: largeur du trottoir pour l'implanter, modification ou remplacement des portes d'accès, etc.
La municipalité va demander des aides financières qui devraient dépasser 50 % et lancer des appels d'offres.
Nous espérons que cette dépense puisse être incluse dans le budget 2003.
A propos de l'Agence Technique, la municipalité avait deman­dé à la même période une étude pour l'aménagement paysagé de l'entrée du bourg avant la gendarmerie. Elle attend toujours le résultat de cette étude malgré de nombreuses relances.

AUTRES TRAVAUX :
- Ceux de la Place de l'Eglise ont commencé et devraient être terminés avant l'arrivée des touristes. La Grande Rue sera partiellement fermée durant sept semaines environ, il nous faudra être patients particulièrement pendant le séchage du béton désactivé (inclusion de graviers lavés) qui demandera au moins trois semaines, incluses dans les sept, période pendant laquelle aucun passage ne sera permis, de piétons ou de véhicules, sous peine de détériorer, d'autant plus patients que le chantier semblera alors terminé.
Cette place sera agrémentée d'arbres et de bancs.
- HLM de la Falquette : une nouvelle tranche de construction de dix appartements a commencé. Elle permettra, nous l'espérons, de conserver dans notre commune des familles contraintes de chercher ailleurs un logement bien équipé à prix adapté à leurs revenus.
- Place du 31 Mars 1944 : Notre marché est hors normes. Il
doit être équipé de bornes de branchement électriques, pour éviter les fils au sol dangereux pour les piétons, de postes d'alimentation en eau et d'évacuation des eaux usées. Tout ceci est prévu, mais le budget commande. Il nous faudra donc encore patienter. Dans ces travaux sont aussi prévues la restauration de la halle et la réfection des chaussées. Bernard Rouffignac se fait l'écho d'une proposition de création d'un espace pour les très jeunes enfants (mini square), voire jeu de boules avec des bancs, et un petit manège, voir le plan ci­-contre.
- Rond-point de la route de Thenon : depuis l'installation du nouveau conseil municipal, nos élus demandent la réalisation au plus vite et l'aménagement de ce rond-point, dangereux, et prévu de longue date.
Il est certain qu'il pose problème car deux voies sont désaxées et un rond-point prenant en compte les quatre voies serait d'un diamètre très important et empièterait trop largement sur une propriété privée.
Différentes solutions ont été proposées à la ODE qui pour l'instant les a toutes rejetées ou tellement modifiées qu'elles .Devenaient plus un handicap qu'une solution pratique et de sécurité. La municipalité pense toujours au problème. Un nouveau technicien de la DDE, récemment muté, aurait des idées... à suivre.

A PROPOS DE SOLUTIONS
Nous vous rappelons que nous sommes à votre disposition pour recueillir vos suggestions que nos élus transmettront au conseil municipal pour étude.
Certains de nos jeunes avaient suggéré la réalisation d'une aire de baignade. Nous avons "planché" sur la question sans malheureusement trouver de solution à la mesure du budget municipal. Une piscine en plein air est hors de nos moyens car il est aussi obligatoire d'employer un maître nageur durant toute la période d'ouverture. Nous pensons que la solution peut venir de l'intercommunalité. Là aussi les bonnes idées seront les bienvenues.
Mais aussi, est-il possible d'envisager la création d'un centre de loisir avec un terrain de jeux et de nombreuses activités tel que canoë kayak, vélo tout terrain, soties collectives, visites, piscine dans une commune disposant d'équipements, et pourquoi pas au travers de l'intercommunalité, ceci pour les enfants de 3 à 15 ans? Les locaux et le parc de la Falquette semblent adaptés. Il est certain que ces projets ont un coût qui à première vue peut sembler exorbitant, au-dessus de nos moyens, mais l'abandon des jeunes nous coûtera encore plus. Nous pouvons le constater chaque jour dans la presse nationale, l'été approchant, les problèmes reviennent.

LES ASSOCIATIONS ET NOTRE BULLETIN

Toutes les associations de Rouffignac peuvent faire paraître un article sur notre bulletin. Ces articles sont soumis au comité de rédaction, en cas de problème, particulièrement en ce qui concerne la longueur du texte qui doit être compatible avec la place disponible sur le bulletin, il sera pris contact avec le Président de l'association intéressée afin de trouver une solution.
Le contenu du texte sera édité sous la responsabilité de son auteur. En aucun cas la responsabilité de la Nouvelle Dynamique, de son Président ou de ses membres ne pourra être mise en cause.
NOUVELLES GARDES DE NUIT
Lundi / mardi: Dr Balout V. - 05/53/05/45/24
Mercredi: Dr Balout V. - Dr Bardet D.
Jeudi / vendredi: Dr Bardet D. - 05/53/35/17/14
Samedi / dimanche: Le médecin de garde.
Pour les jours fériés et fins de semaines, il est conseillé d'appeler le SAMU - 1

Si vous souhaitez rejoindre l'association et apporter vos idées ou simplement la soutenir, adhérez à l'association la Nouvelle Dynamique de Rouffignac en adressant vos coordonnées et un droit d'adhésion de 15€ (minimum) à Bernard Rouffignac, le Bourg, ou à Jean-Yvon Lansade au Puridier.

Bulletin réalisé par les membres de la Nouvelle Dynamique de Rouffignac, grâce aux fonds versés par les adhérents et les membres fondateurs. Siége social: chez M. Bernard Rouffignac Le Bourg 24580 Rouffignac St Cernin Dépôt légal Avril 2003